Trois géants de l’industrie récusent un projet d’exploitation minière au Ghana

Photo d'illustration ©clonart de Pixabay

1662
⏱ Lecture 2 mn.

Trois grosses industries manufacturières mondiales – BMW Group, Tetra Pak et Schüco International se sont opposés aux projets controversés d’extraction de bauxite dans la forêt d’Atewa au Ghana, une zone clé pour la biodiversité.

Les projets controversés d’extraction de bauxite (principal minerai d’aluminium) dans la forêt d’Atewa au Ghana sont contrariés par trois grandes industries manufacturières mondiales qui auraient pu être des clients importants. Les trois entreprises, BMW Group (automobile), Tetra Pak (emballage) et Schüco International (bâtiment) sont membres de l’Initiative pour la bonne gestion de l’aluminium, créée pour certifier de la durabilité de la production et du commerce d’aluminium y compris de l’extraction de bauxite.

BMW Group, Tetra Pak et Schüco International ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’utilisation de la bauxite provenant de la forêt d’Atewa en déclarant que les effets seraient catastrophiques et irréversibles sur les populations et la faune qui dépendent de la forêt. D’après l’association de protection de la nature Birdlife International, le fait que ces trois entreprises s’oppose à ces projets d’extraction de bauxite prouve que la mine serait dévastatrice pour la biodiversité, la santé humaine mais aussi pour les affaires. La forêt d’Atewa au Ghana « est une zone clé pour la biodiversité qui regorge de milliers d’espèces, et une source d’eau potable pour plus de 5 millions de Ghanéens » a ajouté Birdlife dans son communiqué. En effet, la forêt abrite au moins 50 espèces de mammifères, plus de 1000 espèces de plantes, au moins 230 d’oiseaux et plus de 570 de papillons y compris des espèces qui se trouve nulle part ailleurs dans le monde.

Les trois géants de l’industrie manufacturière ont témoigné leur opposition dans des lettres adressées à Oteng Adjei, président de Concerned Citizens of Atewa Landscape (CCAL), le mouvement qui milite contre l’exploitation de la bauxite dans la forêt d’Atewa. « Bien que les entreprises reconnaissent le désir du gouvernement du Ghana de développer le secteur de l’aluminium pour le développement économique et la réduction de la pauvreté, leurs lettres indiquent clairement leurs engagements en matière de durabilité. Les trois entreprises souhaitent que leurs fournisseurs et sous-traitants respectent les mêmes normes sociales et environnementales » a indiqué Birdlife.