Désertification : l’ONU en conclave à New-Delhi (3 mn)

Photo © lucaar-Fotolia

1317
⏱ Lecture 3 mn.

La 14ème Conférence des Parties de la CNULCD (Convention des Nations unies sur la lutte contre la désertification) est en cours à New Dehli en Inde.

Cette 14ème session doit passer en revue les progrès effectués, notamment durant les deux dernières années, pour contrôler et ralentir la perte de terres productives à cause de la désertification, de la dégradation des terres et la sécheresse. Ces problématiques sont aujourd’hui considérées comme de réelles menaces pour la paix et la sécurité dans les pays en développement tout comme dans les pays développés. Les données et informations fournies ces 2 dernières années, par 135 des 196 pays membres de la Convention, sur le statut la dégradation des terres sur leur territoire, ont permis de guider la COP pour trouver les solutions les plus efficientes et rentables en matière de lutte contre la désertification et contre la dégradation des terres. Parmi les nouveaux sujets qui seront, on trouve des thématiques comme l’interaction entre le climat et les terres, l’optimisation de la diversité alimentaire, la demande en énergie des terres, le lien entre rural-urbain, l’effet négatif de la dégradation des terres sur la pauvreté et la santé humaine, les opportunités liés aux chaînes de valeur durables, le rôle de la communauté confessionnelle et la montée rapide du mouvement global de restauration des terres. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

Pour les Organisations de la société civile, plusieurs thèmes essentiels doivent émerger de cette rencontre, parmi lesquels :

  • La reconnaissance de la part des acteurs politiques, des institutions financières et autres, que les actions menées par la communauté contribuent à la Neutralité en matière de Dégradation des Terres (NDT)
  • La protection de la sécurité foncière des communautés en général, mais aussi des femmes, grâce à une prise de décision lors de la COP14 sur la mise en oeuvre des Directives volontaires sur les régimes fonciers (Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts de la FAO)
  • L’implication de la société civile et des femmes dans les processus décisionnels concernant la Neutralité en matière de Dégradation des Terres et les plans nationaux de lutte contre la sécheresse. Cette implication est cruciale pour garantir la durabilité des actions.
  • La mise à disposition de moyens financiers appropriés pour les organisations de la société civile qui soutiennent les communautés, et plus particulièrement les femmes, dans la réalisation de la Neutralité en matière de Dégradation des Terres, et qui mènent des projets dans ce sens.
  • La transformation de la communauté pour des actions plus durables et atteindre l’équité, notamment l’équité entre sexes.

Signée en 1994, la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) est le seul accord international juridiquement contraignant liant l’environnement et le développement à la gestion durable des terres. La Convention traite spécifiquement des zones arides, semi-arides et subhumides sèches, connues sous le nom de zones arides, où se trouvent certains des écosystèmes et des populations les plus vulnérables. Le nouveau Cadre stratégique de la CCD 2018-2030 est l’engagement mondial le plus complet en faveur de la neutralité de la dégradation des terres afin de restaurer la productivité de vastes étendues de terres dégradées, d’améliorer les moyens de subsistance de plus de 1,3 milliard de personnes et de réduire les effets de la sécheresse sur les populations vulnérables pour construire un avenir qui évite, minimise et inverse la désertification/dégradation des terres et atténue les effets de la sécheresse dans les zones touchées à tous les niveaux… pour parvenir à un monde neutre face à la dégradation des terres, conformément au Programme pour le développement durable de 2030.

La dynamique des terres, du climat et de la biodiversité étant intimement liée, l’UNCCD collabore étroitement avec les deux autres conventions de Rio, la Convention sur la diversité biologique (CDB) et la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC), pour relever ces défis complexes avec une approche intégrée et la meilleure utilisation possible des ressources naturelles.

Le site de l’UNCCD

[/ihc-hide-content]