En Inde, bataille autour de deux lions à cause de leur nom

Aboeka de Pixabay

108
Aboeka de Pixabay
⏱ Lecture < 1 mn.

Une organisation nationaliste hindoue a demandé à un tribunal du Bengale occidental (est de l’Inde) d’interdire qu’une lionne portant le nom d’une déesse hindoue soit placée dans le même enclos qu’un lion portant le prénom d’un empereur musulman du 16ème siècle.

« Sita (la lionne) ne peut pas rester avec l’empereur moghol Akbar », a déclaré dimanche un responsable du Vishwa Hindu Parishad (VHP), Anup Mondal, estimant qu’un tel acte serait « un blasphème, et une attaque directe contre les sentiments religieux des Hindous ».  Akbar est un empereur moghol qui a étendu la domination de l’Islam dans tout le sous-continent indien au 16ème siècle, une période que les nationalistes hindous considèrent comme une ère d’esclavage pour les hindous.  Le VHP a donc déposé une demande au tibunal local vendredi, demandant que le nom du lion soit changé.  L’intolérance religieuse connaît une croissance constante en Inde depuis l’arrivée au pouvoir en 2014 du Premier ministre nationaliste hindou Narendra Modi.  M. Mondal a expliqué que le lion, qui se trouvait d’abord dans un zoo de l’Etat voisin de Tripura, contrôlé par le BJP (parti de M. Modi), était alors nommé Ram, du nom d’un dieu hindou.  Mais son nom a été changé lorsqu’il a été transferé dans l’Etat du Bengale occidental, sous contrôle de l’opposition.  Le VHP demande également qu’on interdise de donner des noms religieux aux animaux des zoos. Le cas devrait être entendu par le tribunal le 20 février.  Un responsable local a précisé que pour l’instant la lionne et le lion était gardés séparément.