Afrique : les chiens sauvage malades de l’homme

Photo d'illustration ©FotoshopTofs de Pixabay

⏱ Lecture 2 mn. Une étude publiée dans la revue Ecology and Evolution a analysé les chiens sauvages d’Afrique aussi – appelés lycaons – pour comprendre si les fortes chaleurs sont corrélées à une augmentation de la mortalité. Il s’avère que l’homme est responsable de près de la moitié des décès. Un groupe de chercheurs a examiné trois populations de chiens sauvages d’Afrique au Botswana, au Kenya et au Zimbabwe pour comprendre si les fortes chaleurs induisent une augmentation de la mortalité. Les chiens sauvages d’Afrique (Lycaon pictus) sont la deuxième espèce carnivore la plus menacée d’Afrique, avec moins de 700 couples reproducteurs et une aire de répartition réduite à seulement 7 % de son étendue historique. Les recherches publiées dans la revue Ecology and Evolution montrent qu’au Botswana et au Kenya, les températures élevées sont liées à l’augmentation du taux de mortalité des chiens adultes. Le site du Kenya a […]


Oups... la suite est réservée aux abonnés...


➜ Je choisis la formule d'abonnement
adaptée à mon besoin
et profite aujourd'hui de 30 jours offerts
🔻 Formule Pro ou Formule Essentielle

➜ Je suis déjà abonné-e ?