Un champignon prend la forme d’une fleur pour tromper les pollinisateurs

Photo d'illustration ©John Tann - Wikimedia - Licence CC2.0

1508
⏱ Lecture < 1 mn.

Un champignon reproduit à l’identique les caractéristiques visuelles et olfactives des plantes Xyris au Guyana (Amérique du Sud) pour tromper les abeilles et infecter d’autres fleurs. Une étude scientifique publiée dans la revue Fungal Genetics and Biology détaille ce phénomène.

Cela ressemble à une fleur, en a l’odeur mais ce n’en est pas une. Le Fusarium wyrophilum est un champignon qui imite les Xyris, des herbes à la fleur jaune. Ces pseudofleurs sont le résultat d’une interaction entre une plante et un champignon. Une étude parue dans la revue Fungal Genetics and Biology décrit ce phénomène surprenant. Les scientifiques ont observé des pollinisateurs, trompés par Fusarium wyrophilum, qui allaient butiner ces pseudofleurs. Au lieu de trouver du nectar et du pollen, ils se retrouvaient couverts de spores fongiques – les cellules reproductrices des champignons – qu’ils emportaient involontairement vers d’autres plantes Xyris.

Le champignon contaminait alors les Xyris et l’empêchait de faire ses fleurs. Il détournait ensuite le système de reproduction de la plante pour créer ses propres pseudofleurs, faites uniquement de tissus fongiques, c’est-à-dire une fleur complètement dépourvue de tissus fonctionnels et d’organes différenciés.

Les fausses fleurs reproduisent à l’identique les caractéristiques visuelles et olfactives des vraies plantes Xyris. Elles ont la même taille, la même forme et la même odeur. Les pétales sont même capables de réfléchir la lumière ultraviolette, attirant ainsi les pollinisateurs et plus particulièrement les abeilles.

Lire l’étude