Maman, les petits bateaux tuent-ils les baleines ? (réponse : oui)

Photo d'illustration © NOAA Photo Library

1582
⏱ Lecture < 1 mn.

Dans une étude publiée dans la revue Marine Mammal Science, des scientifiques ont analysé les collisions entre les baleines et les navires de toutes tailles. Qu’ils soient grands, rapides, petits ou lents, tous les bateaux génèrent des risques de collisions avec les cétacés pouvant entraîner un décès.

La plupart des études scientifiques sur les collisions entre navires et mammifères marins mentionnent les grands navires de plus de 20 mètres de long. Peu d’entre elles analysent les risques que présentent les petits bateaux côtiers qui côtoient également des cétacés. Une étude publiée dans la revue Marine Mammal Science explique que les collisions entre les baleines et les grands navires ont 80% de chances d’entraîner, un décès quand bien même les embarcations naviguent à faible allure (moins de 18km/h). Les chercheurs soulignent également que les collisions des baleines avec les petits bateaux côtiers peuvent elles aussi entraîner la mort de ces cétacés.

Les résultats des recherches sur les blessures des baleines montrent que les navires de toutes tailles peuvent entraîner des blessures et/ou le décès des mammifères qu’ils côtoient. Les chercheurs ont constaté que les grands navires sont plus dévastateurs que ce qui pouvait être imaginé car même à une vitesse réduite (10 nœuds soient environ 18km/h), ils sont susceptibles d’entraîner la mort des cétacés.

Ils ont identifié une « vitesse seuil » de 5 nœuds pour les grands cargos comme étant le point en-deçà duquel le risque que les collisions soient fatales pour les baleines diminue. Ils ont découvert que les restrictions de vitesse ne suffisent pas à elles seules à écarter la menace d’extinction.

Lire l’étude