Écrire la terre, les jardins, les oiseaux

1549
⏱ Lecture < 1 mn.

George Sand (1804-1876) a développé dans son enfance ce qui a fait sa force d’écrivaine : un amour sensuel de la nature, une connaissance concrète de la vie paysanne et une capacité à s’imprégner de ce qui l’entoure et à le transformer en conte.

Dans ses ouvrages évoquant ses souvenirs, ses réflexions et ses voyages (réels ou imaginaires), on peut lire de très belles évocations de sa vie, de son enfance à la campagne, de lectures dans les prés, de sa liberté, de son lien avec les plantes et les animaux, d’une spiritualité originale qu’elle a mis très tôt dans son lien avec la nature.

Elle parle aussi de botanique, de jardin, d’entomologie, avec précision, style et humour. La narration de certains de ses rêves, surprenants, drôles, fantastiques, en lien avec la nature, révèlent une George Sand peu connue.

Écrire la terre, les jardins, les oiseaux
George Sand
Editions Plume de Carotte
Parution juin 2017
128 pages
9,90 €

Enfin, nombre de ses écrits proposent une vision très moderne, sur les précieuses mauvaises herbes, sur la nécessité de préserver la nature pour les générations futures, par exemple.

« Il y a des heures où je m’échappe de moi, où je vis dans une plante, où je me sens herbe, oiseau, cime d’arbre, nuage, eau courante, horizon, couleur, forme et sensations changeantes, mobiles, indéfinies. » Impressions et souvenirs, 1873.

L’un des 6 titres d’une nouvelle collection d’ouvrages proposant des textes de grands auteurs de la littérature mondiale sur la nature.