Les baleines bleues, surtout droitières, deviennent parfois gauchères pour chasser

Photo NOAA Photo Library

1478
⏱ Lecture 2 mn.

Ce changement temporaire de latéralisation permettrait aux cétacés de mieux voir leurs proies.

Les baleines bleues sont plus souvent droitières mais deviennent gauchères seulement lorsqu’elles chassent près de la surface, une particularité que ces animaux marins aurait développé pour se nourrir plus efficacement, selon une étude publiée lundi dans Current Biology. A l’instar des humains, ces cétacés qui sont les plus grands animaux vivant sur la Terre, ont une tendance à utiliser davantage l’un ou l’autre de leurs deux côtés, ont déterminé les chercheurs après avoir utilisé des balises pour traquer les mouvements de 63 baleines au large de la Californie. Et si ces mammifères pesant autant que 25 éléphants -soit 140 tonnes en moyenne pour 27 mètres de long- utilisent principalement leur côté droit, il en va autrement lorsque les baleines bleues remontent des profondeurs vers la surface pour chasser des krills, de petits crustacés vivant au milieu du plancton dont elles se nourrissent. Elles effectuent alors des cercles de haut en bas très serrés toujours vers la gauche, précise Ari Friedlaender, un expert des cétacés à l’Institut des mammifères marins de l’Université d’Etat d’Oregon (nord-ouest), principal co-auteur de cette étude. « Les bancs de crustacés chassés par les baleines qui se trouvent près de la surface, entre trois et trente mètres, sont moins denses et le fait qu’elles tournent toujours vers le gauche à ces faibles profondeurs pour effectuer des cercles serait pour mieux voir les proies… », suppute le professeur Friedlaender.

En effectuant ces manoeuvres, les baleines peuvent garder leur oeil droit qui est dominant sur les proies pour mieux les saisir, supputent ces scientifiques. « Il s’agit du premier exemple d’un animal qui devient gaucher seulement pour exécuter un mouvement spécifique », souligne James Herbert-Read, un chercheur à l’Université de Stockholm en Suède, autre co-auteur de l’étude. Selon ces scientifiques, cette manœuvre de rotation à 360 degrés orientée vers la gauche serait donc un mécanisme destiné à optimiser leur quête de nourriture. La chasse requiert énormément de temps et d’énergie aux baleines bleues qui peuvent absorber jusqu’à 3,6 tonnes de krills par jour, leur principal source de nourriture.