Lutte contre la déforestation importée : la nouvelle stratégie en consultation publique (1 min 30)

Photo ©-chris-tessier

1964
⏱ Lecture 2 mn.

Pour lutter contre l’importation de produits contribuant à la déforestation, le gouvernement met en place une nouvelle stratégie, actuellement en consultation publique.

La Stratégie Nationale de lutte contre la Déforestation Importée (SNDI) qui va bientôt être mise en place par le gouvernement répondra aux engagements pris dans le cadre des déclarations d’Amsterdam, signées par six États membres de l’Union européenne et la Norvège et qui ont pour objectif d’éliminer la déforestation des chaînes d’approvisionnement de matières premières agricoles et de soutenir l’approvisionnement en huile de palme durable à l’horizon 2020. A l’échelle française, cette stratégie sera la concrétisation de l’engagement formulé dans l’axe 15 du Plan climat dans lequel il est prévu de publier « une stratégie nationale pour mettre fin à l’importation de produits forestiers ou agricoles contribuant à la déforestation ». En effet, comme le rappelle l’association France Nature Environnement (FNE), nous sommes tous responsables de la déforestation, par le fait des produits qui sont importés pour nos besoins de consommation : « l’extension des surfaces agricoles est responsable de 73% de la déforestation dans le monde, et la majorité des produits issus de ces cultures finit dans nos assiettes, nos cosmétiques ou encore dans nos voitures. »

La SNDI sera constituée de 5 grandes orientations : le développement, la valorisation et le partage de la connaissance autour de la thématique de la déforestation ; des actions de lutte contre la déforestation importée dans le cadre de coopérations internationales ; des mesures qui permettront de faire des politiques publiques un levier pour favoriser une demande française de produits durables ; l’encouragement et la coordonnation de l’engagement des acteurs ; et des modalités de suivi pour garantir l’atteinte des objectifs de la stratégie.

Le projet de stratégie sera présenté aux membres du Conseil national pour la transition écologique le 12 juillet 2018. En attendant, une consultation publique a été ouverte afin que les citoyens puissent en prendre connaissance et exprimer leur avis. Elle est ouverte en ligne jusqu’au 24 juillet.

Pour participer à la consultation