Budget de l’AFB : les Eco-maires interpellent le Premier ministre

1852
⏱ Lecture < 1 mn.

Suite au détournement de 27 millions d’euros du budget de l’AFB pour financer le Centre national de développement du sport, le président et le vice-président des Eco-maires ont écrit à Edouard Philippe.

« A l’approche de l’annonce par l’UICN de l’attribution à la France du Congrès pour la nature en 2020, nous tenons à vous signifier les interrogations de notre association d’élus locaux sur la baisse drastique des moyens attribués à l’Agence française pour la biodiversité, écrivent Guy Geoffroy et Ferdy Louisy, président et vide-président des Eco-maires.

Lors des débats qui ont eu lieu lundi dernier à l’Assemblée nationale, le gouvernement a fait adopter un amendement supprimant 27 millions d’euros à l’agence française pour la biodiversité, qui plus est pour financer la construction d’équipements sportifs qui contribuent à l’artificialisation des terres.

C’est une bien mauvaise nouvelle pour l’environnement, et une mauvaise approche de la biodiversité.

Vouloir dans le même temps rentrer dans les conférences internationales où la France est représentée par une exemplarité qu’elle n’a pas et restreindre les moyens d’intervention de l’Agence française pour la biodiversité, agence des territoires, qui par son action travaille aux côtés des collectivités locales que nous représentons depuis près de 27 ans, n’est pas cohérent.

Nous vérifierons par la voix de nos représentants au conseil d’administration de l’agence la réalité des propos tenus par le gouvernement, et notamment nous serons vigilants à ce que l’agence soit en capacité de répondre à ces missions de service public.

Fiers de la politique légitime et crédible menée depuis plus de 10 ans sur le sujet, nous espérons que votre gouvernement saura continuer dans un esprit constructif les travaux engagés par les maires et les élus locaux aux côtés des O.N.G. ».