🔻 Création d’un Groupement d’intérêt scientifique sur les impacts de l’homme sur le milieu marin

Photo d'illustration ©-GGFLO29-de-Pixabay

1707
⏱ Lecture < 1 mn.

Un nouveau Groupement d’intérêt scientifique, ECUME, a été créé afin d’acquérir des connaissances sur les impacts cumulés des activités humaines dans les environnements côtiers.

L’UNICEM (Union nationale des industries de carrières et matériaux) Normandie, les universités de Caen, Rouen et Le Havre, le Comité Régional des Pêches de Normandie, les Grands ports Maritimes de Rouen et du Havre, RTE (Réseau de transport d’électricité) et Ports de Normandie ont créé un nouveau Groupement d’intérêt scientifique (GIS), dénommé ECUME, pour « Effets Cumulés en Mer », en collaboration avec l’IFREMER (Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer), le CNRS (Centre national de la recherche scientifique), BRGM (Bureau de recherches géologiques et minières) et la DREAL Normandie. Son but est de proposer une démarche scientifique et une méthodologie permettant d’acquérir des connaissances sur les impacts cumulés des activités humaines dans les environnements côtiers.

« Au vu des évolutions réglementaires, des préoccupations et enjeux actuels sur l’occupation de l’espace maritime et de son impact sur l’environnement marin, le thème « effets cumulés des activités maritimes » (comme l’exploitations de granulats marins, l’énergies marines renouvelables, la pose de câbles, les dragages et dépôt de dragages portuaires, l’activités de pêche notamment aux arts traînants), est apparu comme un point majeur qui nécessite l’élargissement de l’acquisition des données concernant les diverses activités en mer« , explique l’UNICEM dans un communiqué.

Le GIS ECUME a pour objectifs de proposer une méthode pour répondre à la réglementation qui impose de prendre en compte les effets cumulés dans les études d’impact et études d’incidence ; de poursuivre l’acquisition de connaissances sur le milieu marin et les effets cumulés des activités anthropiques en mer grâce au programme scientifique validé par les membres ; de valoriser les résultats grâce à la large diffusion des connaissances assurée par le GIS.