Le WWF conteste la certification d’une pêcherie de thon (1 mn 30)

Photo © bigtorica de Pixabay

1618
⏱ Lecture < 1 mn.

L’organisation MSC, chargée de délivrer un label de pêche durable, examinera l’objection déposée par WWF contre la possibilité de certifier pour la première fois une pêcherie de thon rouge dans l’Atlantique.

« L’objection soulevée par le WWF est en cours d’examen par un arbitre indépendant qui suit une procédure formelle d’objection, selon un communiqué de Marine Stewardship Council (MSC). L’arbitre indépendant décidera d’accepter, de rejeter ou de demander des éclaircissements au WWF », ajoute-t-il. MSC est en train d’évaluer une pêcherie à la palangre, qui possède un quota de capture de thons rouges dans l’Atlantique Est entre 200 et 400 tonnes. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

« Il s’agit de la première pêcherie de thon rouge au monde à être soumise à l’évaluation MSC », souligne l’association. WWF a fait savoir jeudi qu’il « s’oppose formellement à l’idée d’une telle certification. L’ONG estime dans un communiqué qu’une telle mesure constitue une incitation dangereuse pour le marché et compromet la reconstitution du stock sur le long terme. Alors qu’ils étaient au bord de l’extinction dans les années 2000, les stocks de thon rouge de l’Atlantique sont en hausse depuis quelques années, mais la population n’a pas encore atteint le seuil de durabilité », explique le WWF.

Le thon rouge, dont raffolent les gourmets japonais, a été victime de surpêche pendant des décennies en Méditerranée et dans l’Atlantique jusqu’à ce que la perspective de voir l’une de ses trois espèces ajoutée à la liste des espèces menacées de l’ONU pousse le monde de la pêche à agir. Des quotas de pêche drastiques et des mesures de protection ont été adoptées, ce qui a permis aux stocks de poissons de se reconstituer.

[/ihc-hide-content]