Effarouchement de loups : la réponse du parc national du Mercantour (1 mn)

1763
⏱ Lecture < 1 mn.

La direction du parc national du Mercantour a réagi à l’émotion suscitée, notamment parmi ses agents, par la pratique de mesures d’effarouchement de loups  dans la zone cœur du parc.

« Afin de préserver les dynamiques naturelles de la population de loup et de contribuer à sa coexistence avec les activités pastorales,écrit dans un communiqué le directeur du parcle Parc et ses partenaires mettent en place, depuis de nombreuses années, des mesures de protection des troupeaux : parcs et clôtures, chiens de protection, gardiennage renforcé. Concrètement le Parc a organisé un service de bergers mobiles en soutien aux éleveurs touchés par la prédation et accompagne les communes à la modernisation des infrastructures pastorales en alpage ».

« Malgré cela,poursuit-il, dans certaines situations, la pression sur les troupeaux s’avère très importante et nécessite de prendre des mesures particulières comme l’effarouchement, qui cherche à dissuader le loup d’attaquer les troupeaux. Conformément à ce que prévoit la charte du Parc et les autres textes réglementaires (arrêté du 19 février 2018 – article 9), ces mesures excluent les tirs en zone coeur de parc mais peuvent faire appel à différents dispositifs sonores (comme par exemple l’usage de pétards) et visuels (flash et lumières artificielles ) ».

Lire le communiqué