Cap corse : le parc naturel marin prend forme

1751
⏱ Lecture < 1 mn.

Le conseil de gestion sera installé le 12 décembre.

Créé le 15 juillet dernier par un décret de la ministre de l’écologie, ce huitième parc naturel marin français, vaste de 6 830 km², est le plus grand parc naturel marin de métropole. Sa création s’inscrit dans le cadre de l’analyse stratégique régionale de la Corse, approuvée en 2012 par l’assemblée de Corse. Elle vise à classer 15% des eaux marines corses en aires marines protégées d’ici 2020 (20% à l’échelon national de la France et 10% à l’échelon international).

Les parcs naturels marins français sont nés officiellement le 14 avril 2006 lorsque fut votée la loi créant ce nouvel outil de protection en mer ainsi que l’établissement public dont ils dépendent : l’Agence des aires marines protégées, qui sera intégrée le 1er janvier prochain à la nouvelle Agence française pour la biodiversité. Le parc naturel marin se singularise par sa gouvernance originale qui associe tous les acteurs de la mer concernés. Chaque parc possède ses propres orientations de gestion traduisant ses enjeux locaux, mais tous poursuivent trois objectifs : la connaissance du milieu marin, sa protection et le développement durable des activités. Les parcs naturels marins ont été spécialement conçus pour d’assez vastes espaces maritimes dans lesquels coexistent des patrimoines naturel et culturel remarquables, des écosystèmes de qualité et des activités maritimes multiples.

Avec la création du Parc naturel marin du cap Corse et de l’Agriate, la France compte un réseau de huit PNM : Iroise, Mayotte, golfe du Lion, Estuaires picards et mer d’Opale, Glorieuses, bassin d’Arcachon et de la Gironde et mer des Pertuis. Deux autres projets sont en cours d’étude en Martinique et dans le golfe Normand-breton.