Le président des chasseurs est-il un « abruti » ?

Willy-Schraen-©-Geoffroy-van-der-Hasselt-AFP-scaled.jpg

2137
The President of French Hunting Federation, Federation nationale des chasseurs, Willy Schraen poses in his office in Issy-les-Moulineaux, near Paris, on September 15, 2020. (Photo by GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
⏱ Lecture 2 mn.

Le président de la Fédération nationale des chasseurs, Willy Schraen, est-il un « abruti » ? Si c’est le cas, il est interdit de l’écrire : le député LR des Bouches-du-Rhône, Éric Diard, a été condamné mardi par le tribunal de Saint-Omer (Pas-de-Calais) à 500 euros d’amende pour injures publiques envers Willy Schraen, le patron des chasseurs, a-t-on appris auprès des parties.

M. Diard a été condamné à 500 euros d’amende, 1.000 euros au titre de dommages et intérêts ainsi que les frais de justice, a indiqué à l’AFP Me Delcourt-Poudenx, avocat de M. Schraen, confirmant une information de La Voix du Nord.  En mai 2020, M. Diard avait publié plusieurs tweets à l’encontre du président de la Fédération nationale des chasseurs (FNC), le qualifiant notamment d’ « abruti ». 

Dans sa défense, « M. Diard a cherché à se réfugier derrière l’immunité parlementaire mais n’y est pas parvenu a affirmé l’avocat, qui avait dans un premier temps évoqué pour l’AFP une levée d’immunité parlementaire. Non-applicable dans ce dossier, cette mesure permet à la justice de procéder à des mesures privatives de liberté.  « Le plus marquant est donc qu’un député de la République a été significativement condamné pour injures »,a ajouté M. Delcourt-Poudenx, saluant un« grand succès ».Contacté par l’AFP, M. Diard a indiqué qu’il « se réservait le droit de faire appelde cette décision injuste », précisant qu’il ne regrettait pas ses messages. C’était une réaction épidermique aux propos de M. Schraen, qui avait appelé à la violence contre les écologistes sur le site internet Chassons.com, ce qui est scandaleux pour un président national ,s’est-il justifié, ajoutant qu’il s’en était pris non pas à l’ensemble des chasseurs mais à la personne de Willy Schraen, qui est excessif et qui incite à la violence ».

En octobre, huit personnes avaient été condamnées par le même tribunal à des amendes et des stages de citoyenneté pour avoir menacé de mort Willy Schraen sur les réseaux sociaux. Le 9 février prochain, l’ancienne actrice Brigitte Bardot, militante de la cause animale, est à son tour convoquée devant le tribunal judiciaire d’Arras pour avoir injurié les chasseurs et leur président.