Quelle est l’influence de l’automne sur les arbres ?

Illustration © Valiphoto/Pixabay

1539
⏱ Lecture 2 mn.

L’automne est là ! Mais pourquoi les forêts perdent-elles leurs feuilles ? Réponses avec l’Office national des forêts.

L’Office national des forêts (ONF) explique dans un récent article l’influence de l’automne sur les forêts. Pourquoi les feuilles changent-elles de couleur et se détachent-elles des arbres ? Eh bien tout d’abord parce que les feuilles sont des capteurs solaires. On parle de « photosynthèse », un mécanisme permettant aux arbres de transformer la lumière du soleil en énergie et nutriments. « En automne, l’ensoleillement diminue : l’arbre se met alors au repos et va vivre au ralenti. Quand les températures chutent, la sève ne circule plus. La feuille de l’arbre se dessèche, devient fragile et tombe » explique l’ONF.

Tous les arbres ne perdent pas leurs feuilles. Le chêne vert notamment mais également les résineux comme le pin ou le sapin conservent les leurs. Leurs feuilles sont en fait des épines qui résistent mieux aux chutes de température. « Elles transpirent très peu et possèdent une couche de cire qui les enrobe pour les protéger du froid. Elles se renouvellent tout au long de l’année. Toutefois, il existe trois exceptions chez les conifères : le mélèze, le cyprès chauve et le métaséquoia perdent leurs aiguilles tous les ans ou tous les deux ans. »

Mais pourquoi avant de tomber, les feuilles des feuillus changent-elles de couleur ? Dans son article l’ONF explique tout le cycle de l’arbre qui permet de comprendre ce phénomène. La vitesse à laquelle circule la sève diminue à mesure que les jours raccourcissent, ce qui va d’abord concerner la partie haute de l’arbre. « La chlorophylle, contenue dans les feuilles qui leur donne leur couleur verte, a besoin de beaucoup de lumière pour être efficace. Elle disparaît alors lorsque la lumière des jours réduit. La photosynthèse est ralentie, la chlorophylle quitte les feuilles vers le tronc, les autres pigments contenus dans les feuilles prennent le dessus : le rouge, le jaune peuvent s’exprimer ! » C’est là qu’apparaît une sorte de bouchon à la base de la tige de la feuille, le « pétiole », qui empêche le passage de la sève. La feuille va donc s’assécher et tomber au sol. Les feuilles mortes étendues sur le sol composent ensuite une protection contre le gel mais aussi un nutriment pour les racines.

Pour lire l’article de l’ONF