Un récif corallien plus haut que la tour Eiffel a été découvert en Australie

Photo d'illustration © joakant from Pixabay

1390
⏱ Lecture 2 mn.

Des chercheurs ont récemment découvert un grand récif corallien, détaché de la Grande Barrière de Corail en Australie.

Alors qu’ils cartographiaient les fonds marins au large des côtes de l’État du Queensland au nord de l’Australie, des chercheurs ont découvert un récif corallien détaché de la Grande Barrière de Corail. Ce récif détaché fait plus de 500 mètres de haut, soit une fois et demie la Tour Eiffel, selon l’Institut océanique Schmidt. Il est le huitième récif détaché à être découvert mais le premier au cours des 120 dernières années.

Lors d’un échange avec le site d’information Mongabay, le chef d’expédition et géologue marin à l’université James Cook, Robin Beaman, a expliqué que c’était incroyable de trouver des récifs aussi grands et inhabituels dans le parc marin de la Grande Barrière de Corail. Selon le média, les chercheurs ont découvert ce récif détaché lors d’un voyage pour étudier la partie nord du parc, au large de la côte de la péninsule de Cape York. Ils ont développé un véhicule télécommandé, le ROV SuBastian, qui a capturé de bas en haut des vidéos 4K et échantillons biologiques du récif. M. Beaman a indiqué à Mongabay qu’il y avait de la vie marine tout le long du récif « mais près du sommet où les eux sont plus chaudes et ensoleillées, il y avait un écosystème de récif corallien peu profond et florissant – des colonies de corail d’apparence saine, un blizzard de poissons de corail et de grands requins qui tournaient en rond ». Au contraire de la Grande Barrière de Corail qui a été durement touchée par des phénomènes de blanchissement du corail, le récif découvert, lui semble pour l’essentiel intact.

Ce récif est décrit comme étant en forme de larme. Il mesurerait environ 1,5 kilomètres de large à sa base et s’élève, donc, jusqu’à 500 mètres, la profondeur la plus faible étant d’environ 40 mètres sous le niveau de la mer.