Vaquita et Rhinocéros de Java et : ces bébés qui redonnent de l’espoir (1 mn)

Photo © Paula Olson NOAA

1531
⏱ Lecture < 1 mn.

Le vaquita et le rhinocéros de Java, deux des mammifères les plus menacés au monde, ont récemment eu des bébés, conférant un espoir à la survie des espèces.

Une fois n’est pas coutume, une bonne nouvelle est tombée pour deux mammifères au bord de l’extinction : malgré des effectifs de population très bas, le vaquita (ou marsouin du golfe de Californie) et le rhinocéros de Java se reproduisent encore et ont des bébés. Le vaquita ne compte plus qu’entre 6 et 22 individus encore en vie, mais de récentes expéditions dans le golfe du Mexique ont permis d’observer des femelles accompagnées de leurs petits. En octobre 2019, des chercheurs ont identifié 6 marsouins différents répartis en deux groupes, et trois couples de mères avec leurs bébés.

Une même femelle a par ailleurs été identifiée avec deux bébés différents d’une année sur l’autre, ce qui suggère que l’espèce serait capable de se reproduire tous les ans, un atout pour le rétablissement de la population. L’espèce reste toutefois gravement menacée par la pêche illégale au totoaba, un poisson prisé par le marché chinois : les vaquitas s’emmêlent et se noient dans les filets déposés par les braconniers pour le totaba. De son côté, le rhinocéros de Java, qui vit dans une petite forêt tropicale protégée en Indonésie, est passé de 68 à 72 individus en quelques mois. Les rangers du parc national d’Ujung Kulon l’ont découvert grâce à des pièges photographiques disposés à travers la jungle. En 2009, les rhinocéros de Java ne dépassaient pas 50 individus.

L’espèce est gravement menacée par la déforestation et la chasse mais grâce à des efforts continus du gouvernement indonésien et d’ONG internationales, aucun cas de braconnage n’a été rapporté depuis 20 ans et au moins un nouveau rhnocéros est né chaque année depuis 2012.