Inde : boom démographique chez les léopards !

Photo d'illustration ©smritiiyer de Pixabay

1462
⏱ Lecture 2 mn.

Un regain des populations de léopard a été observé en Inde. Un rapport du gouvernement indien note une augmentation de 60% de l’effectif entre 2014 et 2018.

Le ministre indien de l’Environnement l’a annoncé sur twitter : la population de léopards en Inde est passée de 8 000 à 12 852 individus entre 2014 et 2018. Cela correspond à une hausse de 60 % de l’effectif en quatre ans. Un rapport du gouvernement indien met cependant en garde sur les menaces qui pèsent sur le léopard telles que la fragmentation des terres provoquée par l’agriculture, les jardins de thé et les projets d’infrastructure particulièrement présents au nord-est du pays.

Selon le rapport « Status of Leopard in India, 2018 » publié le 21 décembre, le paysage du nord-est compte 141 léopards sur les 12 852 estimés dans tout le pays, tandis que la chaîne des Siwaliks (au sud du Népal) et la plaine Indo-Gangétique (au nord de l’Inde) a enregistré 1 253 léopards. L’Inde centrale et la chaîne des Ghâts orientaux en comptent 8 071 et celle des Ghâts occidentaux 3 386. Le rapport considère que les paysages du nord-est abritent plus de léopards mais qu’en raison de l’insuffisance de l’échantillonnage, les estimations ne reflètent pas les chiffres réels. Ce nombre de 141 léopards au nord-est du pays se base sur des relevés de pièges photographiques destinés aux tigres et de quelques collectes d’informations sur le terrain. « Seuls ont donc été échantillonnés les endroits où vit également le tigre. Les habitats non forestiers, les zones en altitude ou encore les territoires semi-arides, où se trouvent pourtant des léopards, n’entrent pas dans le décompte », précise Espèces menacées, portail sur les espèces menacées et les animaux en voie de disparition.

D’après le rapport du gouvernement indien, les léopards ont été trouvés dans des zones protégées riches en proies ainsi que dans des forêts à usages multiples. Il indique qu’un total de 5 240 léopards adultes individuels ont été identifiés sur un total de 51 337 photographies de léopards à l’aide d’un logiciel de reconnaissance des formes.

Le ministre indien de l’Environnement, des forêts et du changement climatique, Prakash Javadekar, a déclaré lors de la publication du rapport que l’augmentation du nombre de tigres, de lions et de léopards au cours des dernières années témoigne des efforts de conservation de la faune et de la biodiversité du pays. « Le léopard est, avec le tigre, le lion et la panthère des neiges, l’un des quatre grands félins à vivre à l’état sauvage en Inde. Tous sont malheureusement menacés et font l’objet de programmes de sauvegarde » explique le site Espèces-menacées. « Celui concernant le tigre du Bengale a d’ailleurs lui aussi été couronné de succès récemment puisque la population indienne de tigres a augmenté d’un tiers depuis 2014. Avec désormais près de 3000 tigres sur son territoire, l’Inde est le pays qui abrite le plus de ces félins à l’état sauvage, soit 70 % de la population mondiale. »

Consulter le rapport