Flore des friches urbaines

1581
⏱ Lecture 2 mn.

Les terrains vagues sont très étudiés par les botanistes, amateurs ou non, et sont souvent investis par les associations de quartier comme lieux en devenir, à aménager.

Ce sont souvent des zones qui dans la ville deviennent un endroit de découverte, d’échange, et d’apprentissage. Cependant, en dehors de quelques articles scientifiques, il n’existe à ce jour aucun ouvrage de référence sur la flore ou la faune des terrains vagues.

Ce guide a été imaginé par le groupe Wasteland, qui étudie depuis 2009 les friches urbaines d’Île-de-France. Cette association a été fondée par les auteurs qui se sont entouré d’écologues, d’anthropologues du Muséum national d’Histoire naturelle et de l’École nationale supérieure, et d’artistes. Ces regards variés leur ont permis d’établir un guide qui s’adresse à tous.

Cette publication représente le premier ouvrage spécifiquement dédié à la flore des friches. On y trouve une typologie détaillée, des outils de détermination et une description de chaque espèce végétale qui permettent de comprendre et de reconnaître chaque fleur. Cet ouvrage riche de 600 photographies réalisées in-situ et de 800 dessins originaux détaille les 263 espèces de fleurs les plus communément rencontrées dans ces milieux.

Audrey Muratet est docteure en écologie de l’université Pierre et Marie Curie et botaniste formée au Conservatoire botanique du Bassin parisien. Elle a participé à la conception de programmes de sciences participatives au sein du Muséum national d’Histoire naturelle à destination d’agriculteurs (Observatoire Agricole de la Biodiversité), de gestionnaires (Florilèges-prairies urbaines) et d’amateurs confirmés (Vigie-Flore). Dans le cadre de son travail de recherche, elle aborde différentes thématiques autour de l’écologie urbaine portant sur les espèces invasives, le rôle des friches urbaines ou encore l’effet des pesticides sur la biodiversité. En 2012, elle intègre l’Observatoire départemental de la biodiversité urbaine de Seine-Saint-Denis pour prendre en charge le volet scientifique. Depuis 2015, elle est chargée de mission à Natureparif, l’agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France. Elle a réalisé de nombreux documents de vulgarisation et guides naturalistes, et a notamment participé à Sauvages de ma rue (Le Passage, 2012).

Flore des friches urbaines
Audrey Muratet, Myr Muratet et Marie Pellaton
Parution 1er juin 2017
Editions Xavier Barral
458 pages
25,00 €

Myr Muratet est né à Paris, et se forme à la photographie à Hambourg. Son travail implique la ville – celle où il vit –, mené depuis ses marges. Il observe et photographie l’appropriation des lieux communs, la raréfaction de l’espace publique, multipliant les allers et retours dans les lieux observés et au gré des rencontres avec les personnes photographiées, des années durant. Ainsi réalise-t-il Paris-Nord, une série de photographies sur des usagers et occupants de la gare du Nord et de ses alentours et les dispositifs mis en place pour les contraindre. Il a fondé le groupe Wasteland, une recherche en cours autour des notions d’occupation et d’invasion menée dans les friches urbaines.

Marie Pellaton est diplômée de l’école d’Arts appliqués de Bâle en 1998, et s’installe à Paris la même année en tant que graphiste indépendante. Elle se consacre principalement à l’édition dans le milieu culturel, en portant une attention particulière aux textes et un soin à la typographie, aux couleurs, aux papiers mais également au suivi de fabrication d’un document, essentiel à sa qualité finale. Elle a notamment réalisé en 2016 Frédéric Bazille, la jeunesse de l’impressionisme et en 2015 Qui a peur des femmes photographes ?, publiés au musée d’Orsay.