Emmanuel Macron : « Monsieur et cher Éléphant… »

1526
⏱ Lecture 2 mn.

« Serez-vous un bon président pour la nature ? ». La LPO a soumis aux candidats un questionnaire très détaillé. Marine Le Pen a refusé de répondre. Emmanuel Macron a répondu à tout… dans une langue pas toujours exempte de traces de bois !

S’il est élu le 7 mai, Emmanuel Macron prévoit de mettre un terme à l’artificialisation des terres, plaidera au niveau européen pour que les services écosystémiques procurent une rémunération aux agriculteurs, et intégrera dans le plan de transformation agricoles de 5 milliards d’euros qu’il entend mettre en place une amélioration écologique des exploitations agricoles. Ces quelques mesures ont été annoncées via les réponses du candidat à un questionnaire très complet que lui a soumis la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO). Marine Le Pen, à qui le même questionnaire a été adressé, s’est abstenue de répondre. Conscient du rôle essentiel des associations de protection de la nature, Emmanuel Macron estime qu’elles « doivent pouvoir bénéficier d’une reconnaissance et d’un soutien financier de l’État, tout en précisant : il nous semble judicieux que ce soutien ait une part de proportionnalité lié à l’importance des activités des bénévoles ».

Il s’engage par ailleurs à revoir la composition des comités départementaux de la chasse et de la faune sauvage pour y accroitre la participation des scientifiques et des naturalistes. Enfin, questionné sur sa citation fétiche, il s’est référé à l’introduction de la Lettre à l’éléphant de Romain Gary : « À mes yeux, monsieur et cher éléphant, vous représentez à la perfection tout ce qui est aujourd’hui menacé d’extinction au nom du progrès, de l’efficacité, du matérialisme intégral, d’une idéologie ou même de la raison car un certain usage abstrait et inhumain de la raison et de la logique se fait de plus en plus le complice de notre folie meurtrière. Il semble évident aujourd’hui que nous nous sommes comportés tout simplement envers d’autres espèces, et la vôtre en particulier, comme nous sommes sur le point de le faire envers nous-mêmes. »

Lire l’intégralité des réponses au questionnaire