🔻 8 projets français figurent dans le Programme Européen Life

Photo d'illustration ©-Greg-Montani-de-Pixabay.

1785
⏱ Lecture 2 mn.

Lancé en 1992, le Programme Life est un instrument de financement pour l’environnement et le climat. La Commission européenne a approuvé le 16 novembre 2020 plus de 120 projets. Huit d’entre eux sont des projets français.

Avec un budget de 3,4 milliards d’euros pour la période 2014-2020, le Programme Européen Life est un instrument de financement pour l’environnement et le climat crée en 1992. Il permet d’apporter un soutien financier à des projets contribuant à la protection de l’environnement. Le 16 novembre 2020, la Commission Européenne a approuvé 120 projets dont 8 français :

– un projet de restauration des landes et tourbières armoricaines, via l’achat de terrains, la suppression de plantations de conifères, des restrictions de sentiers… coordonné par le syndicat mixte du parc naturel régional d’Armorique, dont le conseil départemental du Finistère est partenaire

– un projet de restauration des habitats halieutiques de la Dordogne, notamment via la reconstruction de frayères, coordonné par Epidor, responsable de la gestion du bassin de la Dordogne, dont sont notamment partenaires les communes de Floirac, Carennac, Carsac-Aillac, Prudhomat, la communauté de communes du pays de Fénelon, le syndicat mixte de la Dordogne moyenne et de la Cère aval, l’association nationale des élus de bassin, etc.

– un projet de réduction de la consommation d’eau par les touristes en Occitanie, Catalogne et dans les îles Baléares, notamment en favorisant sa réutilisation, coordonné par le GECT Pyrénées-Méditerranée (budget de plus de 1,5 million d’euros, dont près de 900.000 euros apportés par l’UE).

– un projet de sensibilisation/formation visant à aider les commissions locales de l’eau à évaluer et traiter les conséquences du changement climatique dans les plans locaux et à mettre en œuvre des mesures d’adaptation, telles des alertes précoces d’inondations, coordonné par l’Office de l’eau et auquel participent notamment la région Grand Est et plusieurs syndicats mixtes et établissements publics.

– un projet de restauration de corridors écologiques et de réservoirs de biodiversités dans les côteaux gascons.

– un projet de lutte contre la pollution de l’air, via l’estimation de son élimination par les forêts urbaines dans des zones tests situées à Aix-en-Provence et Florence, afin de déterminer le nombre et le type d’essences à planter.

– un projet de solution « universelle et abordable » à intégrer dans des bâtiments existants afin de réduire leur empreinte carbone.

– un projet visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des élevages d’ovins.

Le programme Life dispose d’un budget de 3,4 milliards d’euros pour contribuer à la protection de l’environnement et du climat via trois volets :

  • LIFE-Nature : finance le réseau Natura 2000 de sites écologiques européens ainsi que d’autres actions de préservation et d’étude de la biodiversité en Europe.
  • LIFE-Environnement : finance des actions innovantes dans le domaine de l’environnement, comme la dépollution des eaux, le traitement des déchets, etc.
  • LIFE-Pays Tiers : finance la mise en place dans les pays voisins de l’Union (essentiellement les pays méditerranéens et de la mer Baltique) des structures nécessaires à l’essor de la conservation de la nature.