Le PNR des Causses du Quercy obtient le label Geoparc

1590
⏱ Lecture 2 mn.

Délivré par l’UNESCO, ce label distingue déjà cinq autres territoires en France (et près de 120 dans le monde).

La France compte désormais 6 « Géoparcs mondiaux UNESCO » sur les 119 existants : ceux des Causses du Quercy, de Haute-Provence, du Lubéron, du Massif des Bauges, du Chablais et des Monts d’Ardèche. L’action des géoparcs est orientée vers la préservation des richesses géologiques, l’éducation, le géotourisme et la coopération. Ce label vient reconnaître le caractère remarquable du patrimoine géologique des Causses du Quercy et le projet de valorisation et de protection du site des Causses du Quercy. Selon la charte du réseau Géoparc, il s’agit d’un « territoire aux limites bien définies qui a une superficie assez étendue pour contribuer au développement économique local. Il comprend un certain nombre d’héritages géologiques (à différentes échelles) ou une mosaïque d’entités géologiques d’importance scientifique particulière, pour leur rareté ou leur beauté représentative d’un lieu et de son histoire géologique. Il ne doit pas seulement avoir une signification géologique mais aussi écologique, archéologique, historique ou culturelle ».

La candidature du PNR des Causses du Quercy a été initiée en 2006, au regard de l’originalité et de la valeur de son patrimoine géologique, notamment lié à l’ensemble des phosphatières sur la partie sud du Parc. Le territoire possèdait de nombreux atouts pour cette candidature : un patrimoine paléontologique exceptionnel, quasiment unique au niveau mondial ; une identité « karstique » très forte, avec la présence de grottes, gouffres, dolines, formations calcaires karstiques… ; un lien étroit entre l’homme et la pierre (petit patrimoine, architecture rurale, dolmen, etc.) ; des sites touristiques majeurs (St-Cirq-Lapopie, Rocamadour, le Gouffre de Padirac, la grotte du Pech-Merle…).

Afin de répondre aux exigences du label et pour préparer sa candidature, le Parc a conduit de nombreuses actions liées à la protection et la valorisation de son patrimoine géologique : accompagnement de la création de la Réserve naturelle nationale d’intérêt géologique du Lot ; réalisation de différentes éditions et animations de sensibilisation ; formations thématiques pour les acteurs locaux ; soutien ou réalisation de projets de valorisation programmes de restauration du petit patrimoine rural. «C’est le travail d’une équipe au sens large, entre les élus, les scientifiques et les habitants du Parc. C’est la reconnaissance de la valeur de ce territoire et des gens qui y vivent» a déclaré la présidente du PNR, Catherine Marlas.