Un homme tué accidentellement par un chasseur lors d’une battue dans le Lot

Photo d'illustration © Ulf Åkesson de Pixabay

1465
⏱ Lecture < 1 mn.

Un homme de 25 ans a été tué accidentellement mercredi 2 décembre près du village de Calvignac (Lot), par un tir provenant d’un groupe de chasseurs qui effectuaient une battue au sanglier, a indiqué jeudi 3 décembre le parquet.

« Lors d’une battue, un tireur a cru identifier un sanglier » mais son tir a causé la mort de ce jeune homme d’origine britannique qui ne participait pas à la battue, a expliqué à l’AFP le procureur de la République de Cahors, Frédéric Almendros. Le tireur « n’était pas alcoolisé« , a-t-il précisé. Un Français de 33 ans était en garde à vue jeudi 3 décembre et pourrait être déféré le vendredi 4, en fonction des conclusions de l’enquête qui se poursuivait sur place jeudi après-midi. La victime se trouvait « à 100 mètres de son domicile« , au hameau La Garrigue, a indiqué à l’AFP Didier Burg, le maire de Calvignac, un village bâti sur un éperon rocheux qui domine le Lot.

La battue était autorisée, a précisé le maire. Réagissant à ce « dramatique accident« , le président de la Fédération départementale des chasseurs du Lot, André Manié, a présenté ses « sincères condoléances » à la famille de la victime, ajoutant que l’organisation « va poursuivre et redoubler ses efforts pour encore mieux former et sensibiliser les chasseurs à pratiquer la chasse en toute sécurité« . « L’enquête menée par la gendarmerie déterminera les circonstances exactes de cet accident« , précise M. Manié dans un communiqué diffusé jeudi 3 décembre. De son côté, la secrétaire d’État à la Biodiversité, Bérangère Abba, a réagi sur Twitter, souhaitant que l’enquête fasse « toute la lumière sur les circonstances de ce drame« .