Non, les koalas ne sont pas « fonctionnellement éteints » ! (1 mn 30)

Photo © MrPreecha-Fotolia

1320
⏱ Lecture 2 mn.

Contrairement aux affirmations d’une O.N.G. australienne, les Australian koala Foundation, la population de koalas en Australie n’est pas éteinte, ni même en voie d’extinction. Même si, en raison de la réduction de son habitat, sa situation n’est guère enviable sa situation n’est guère enviable.

C’est un communiqué de l’Australian koala Foundation qui a ému les naturalistes du monde entier. D’après cette O.N.G. australienne, la population de koalas serait tombée à moins de 80 000 individus, et elle serait devenue « fonctionnellement éteinte ». Que signifie cette expression ? Elle est extrêmement vague et utilisée de différentes manières. Elle peut d’abord signifier que la chute d’une population a été telle que la diversité génétique nécessaire à son renouvellement n’est plus assurée. Mais ce n’est pas le cas des koalas. Elle peut aussi signifier que la population a tellement décliné qu’elle ne joue plus son rôle fonctionnel dans son écosystème, mettant en danger la survie d’autres populations animales ou végétales. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

Là encore, aucun indice ne permet d’affirmer que la population de koalas australiens en serait arrivée à ce stade. En réalité, les violents incendies de forêts qui ont ravagé de larges territoires australiens cet été, ont conduit à la disparition de grandes superficies de forêts d’eucalyptus, qui constituent l’habitat naturel du koala. De ce fait des disparitions locales de l’espèce ont pu être constatées. En outre, le dérèglement climatique a lui aussi des effets sur la biologie des koalas. Ceux-ci peuvent difficilement s’adapter à des températures régulièrement supérieures à 36 °C, comme on a pu régulièrement en constater ces dernières années. Néanmoins, il reste abusif de proclamer que l’espèce serait « fonctionnellement éteinte ». L’O.N.G. qui a diffusé cette affirmation est fortement soupçonné de l’avoir fait pour des raisons politiques, et pour peser dans le processus électoral en cours en Australie. De même, le chiffre de 80 000 koalas restants paraît surprenant et peu crédible aux spécialistes de l’espèce. En 2016, un recensement avait fait état d’une population supérieure à 300 000 individus.

[/ihc-hide-content]