L’administration Trump attaquée en justice sur la protection des tortues

1444
⏱ Lecture < 1 mn.

L’ONG Oceana a entamé vendredi une action en justice contre l’Administration Trump pour ne pas avoir mis en place comme prévu de nouvelles protections afin d’éviter aux tortues de mer d’être piégées dans des filets à crevettes.

Cette procédure vise le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross, dont le ministère coiffe le département de la pêche « US Fisheries Service » qui n’a pas appliqué l’accord conclu en septembre 2016. L’administration Obama avait alors accepté des règlementations pour protéger les tortues dans l’Atlantique et le Golfe du Mexique. Mais lorsque Donald Trump a accédé au pouvoir en janvier 2017, ces réglementations n’ont pas été finalisées dans le délai imparti de la mi-juin 2017, ce qui a conduit Oceana a engager une procédure judiciaire. « Chaque jour de retard signifie que plus de tortues sont menacées de périr dans un filet de pêche, ce qui pourrait pourtant être évité », déplore dans un communiqué Lora Snydera, une responsable d’Oceana. Les nouvelles réglementations exigent des sas spéciaux permettant aux tortues de s’échapper des filets à crevettes. Selon Oceana de tels mécanismes appelés « dispositifs extracteur de tortue » permettraient de sauver chaque année jusqu’à 2.500 de ces animaux de mer menacées et en danger d’extinction. Actuellement, moins de la moitié des flottes américaines de pêche de crevettes sont tenues d’équiper leur filet avec ces dispositifs. Ces nouvelles réglementation devaient être étendues à environ 5.800 autres bateaux de pêche de crevettes dans le sud-est des Etats-Unis.