Michèle Rousseau, présidente du BRGM

1348
⏱ Lecture 2 mn.

Elle succède à Vincent Laflèche, parti diriger l’école des Mines de Paris

Michèle Rousseau, ingénieure générale des Mines, a été nommée présidente du BRGM en Conseil des ministres du 22 mars 2017. placé sous la tutelle du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, du ministère de l’Environnement de l’Energie et de la Mer et du ministère de l’Economie et des Finances, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) est l’établissement public de référence pour gérer les ressources et les risques du sol et du sous-sol. Il remplit diverses missions : recherche scientifique, appui aux politiques publiques, recherche partenariale en tant qu’Institut Carnot, coopération internationale et aide au développement, prévention et sécurité minière, formation supérieure. C’est le service géologique national français.

De 1995 à 1998, Michèle Rousseau a été directrice adjointe à la Direction de la sûreté des installations nucléaires pour les ministères chargés de l’Environnement et de l’Industrie, avant de rejoindre l’Agence nationale pour la valorisation de la recherche (ANVAR) en tant que directrice générale adjointe. Entre 2001 et 2005, elle est directrice du gaz, de l’électricité et du charbon, puis directrice de la demande et des marchés énergétiques au ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie. Elle retrouve ensuite le ministère de l’Ecologie et du Développement durable en tant que secrétaire générale entre 2005 et 2007, puis en tant que directrice, commissaire générale adjointe au développement durable entre 2008 et 2011. Après cette expérience, elle occupe le poste de directrice générale de l’Agence de l’eau Seine-Normandie entre 2011 et 2015. Depuis 2016, elle est membre du Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), où elle a notamment assuré la présidence de la Mission régionale d’autorité gouvernementale Hauts-de-France.