De l’écorce donnée aux cochons (1 mn)

1619
⏱ Lecture < 1 mn.

Les sangliers ont rejoint le club des animaux capables d’utiliser des outils : des sangliers des Visayas captifs ont manipulé des écorce pour creuser leurs nids.

L’utilisation d’outils avait été signalée chez un grand nombre de vertébrés, comme les dauphins, les chimpanzés et les corbeaux, mais jamais encore chez les suidés. Les sangliers viennent pourtant de rejoindre le club, comme l’a décrit une chercheuse dans une nouvelle étude. Meredith Root-Bernstein se trouvait à la Ménagerie du Jardin des Plantes du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) de Paris, en octobre 2015, lorsqu’elle a été témoin d’un sanglier des Visayas attrapant un morceau d’écorce avec sa gueule et s’en servant pour creuser le sol. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

Une vidéo du comportement a été postée sur Youtube. La chercheuse et les équipes de la Ménagerie « ont constaté que les sangliers ont recours aux outils dans un contexte précis : lorsqu’ils construisent les nids destinés à accueillir leur progéniture« , précise le MNHN dans un communiqué. Ces sangliers originaires des Philippines, parmi les plus en dangers du monde, ont été observés utilisant cet outil onze fois sur deux ans, pour préparer leurs nids à accueillir les marcassins du printemps. « Les scientifiques pensent que Priscilla, la mère, aurait appris par elle-même à utiliser un outil et aurait ensuite enseigné l’astuce aux autres sangliers de la Ménagerie. » L’équipe a par ailleurs disposé quelques spatules autour de l’enclos, au cas où les sangliers auraient préféré un outil plus facile à tenir, mais les suidés se sont contentés des outils naturels. « Bien que ce comportement ait été observé uniquement en captivité, il est tout à fait possible que les sangliers sauvages fassent de même« , conclut le MNHN.

Lire l’étude

[/ihc-hide-content]