500 000 bernard-l’ermite piégés dans des récipients en plastique (1 mn)

1328
⏱ Lecture < 1 mn.

Plus d’un demi-million de bernard-l’ermite ont été tués après avoir été piégés dans des débris de plastique sur deux groupes d’îles éloignées, ce qui fait craindre que ces décès s’inscrivent dans un déclin mondial des espèces.

Une étude scientifique révélée par le quotidien britannique The Guardianindique que 508 000 crabes sont morts dans l’archipel des îles Cocos (Keeling), dans l’océan Indien, ainsi que 61 000 dans l’île Henderson, dans le Pacifique Sud. Des études antérieures ont révélé des niveaux élevés de pollution plastique sur les deux sites. [ihc-hide-content ihc_mb_type= »show » ihc_mb_who= »1,2,3,4,5″ ihc_mb_template= »1″ ]

Des chercheurs de l’Institute for Marine and Antarctic Studies (Imas) de l’Université de Tasmanie, du Natural History Museum de Londres et de l’organisation scientifique communautaire Two Hands Project ont découvert qu’un à deux crabes par mètre carré de plage étaient tués par des déchets. Ils ont étudié les sites de quatre îles Cocos et de Henderson à la recherche de contenants de plastique ouverts, dont l’ouverture était inclinée vers le haut de manière à empêcher le crabe de sortir, et ils ont compté le nombre de crabes piégés dans chacun.

Ils ont ensuite extrapolé leurs résultats à 15 autres îles de l’archipel de Cocos. Le problème, explique le quotidien, est exacerbé par le fait que les bernard-l’ermite utilisent l’odeur des crabes récemment décédés pour retrouver les nouvelles carapaces disponibles, ce qui fait que plusieurs crabes sont piégés dans la même zone – dans un cas, 526 crabes ont été trouvés dans un seul contenant en plastique.

[/ihc-hide-content]