Et le glyph’awards est attribué à… (1 min 30)

Photo © Olaf-Speier-Fotolia

1459
⏱ Lecture 2 mn.

Générations future publie les cartes de ventes de pesticides par département. L’Aube, la Gironde et le Vaucluse y font figure de mauvais élèves, tandis que la Lozère reçoit les honneurs du classement.

L’association Générations Futures a rendu publiques le 20 novembre les cartes de France des ventes de pesticides par département et par catégorie de pesticides. Elle a ainsi déduit les quantités de matières actives vendues dans chaque département en utilisant les données officielles de 2017 existantes issues de la base de données des ventes des distributeurs (BNVD), qui donnent ces quantités sous la forme d’une feuille Excel de plus de 700 000 lignes. Une première carte de vente des pesticides par département affiche à la tête de son classement l’Aube (3276594,887 kg de pesticides vendus), la Gironde (3154274,491 kg) et la Marne (2804123,796). Les départements en fin de classement sont la Lozère (6245,731 kg), le territoire de Belfort (7285,505 kg) et la Guyane (10923,564 kg). Mais cette carte ne rend pas compte de la réalité de l’intensité de l’utilisation agricole des pesticides dans les différents territoires. Aussi, une seconde carte présente la quantité de substances actives de pesticides vendue par hectare de Surface agricole utile (SAU) dans chaque département. Le Vaucluse (21,945 kg/ha), le Gard (14,283 kg/ha) et la Gironde (13,035 kg/ha) figurent alors en tête de classement, tandis que Nièvre (0,170 kg/ha), le Cantal (0,101 kg/ha) et la Lozère (0,026 kg/ha) sont en fin de palmarès. D’autres cartes procèdent également au classement des ventes de pesticides non utilisables pour l’agriculture biologique par hectare de SAU, des ventes des pesticides Cancérogènes, mutagènes ou reprotoxiques (CMR), par ha de SAU, ou encore des ventes des pesticides perturbateurs endocriniens (PE) par ha de SAU. Pour compléter ces cartes, Générations futures attribue ironiquement les « glyph’awards » aux départements les plus dépendants à l’herbicide glyphosate. « Notre but : encourager les agriculteurs de ces départements à ne plus jamais vouloir recevoir cette ‘distinction’ et donc à diminuer ou supprimer leur utilisation de glyphosate », explique l’association. Le Vaucluse reçoit le glyph’awards d’or, avec 1,25 kg de glyphosate vendus par hectare de SAU ; La Réunion, le glyph’awards d’argent (1,21 kg/ha) et la Martinique, le glyph’awards de bronze (1,14 kg/ha).

Consulter les cartes