Je vois le monde entier

1588
⏱ Lecture < 1 mn.

« Je ne suis pas habitué à écrire, étant ajusteur de mon état. » Et pourtant quelle qualité, quelle précision, dans ce récit que nous offre un garçon de 17 ans, venu seul en 1889 de Bar-le-Duc à Paris pour l’Exposition universelle. Près de 600 km à pied !

Il raconte en détail les paysages traversés, la manière dont villages et cultures les ont structurés, les distances parcourues (50 à 90 km par jour !), les dépenses, les rencontres…

Je vois le monde entier
En marche pour l’exposition universelle
Paul Eugène Poinot
Editions du Sonneur
118 pages
6,90 €

Et, bien sûr, la découverte de Paris et de l’Exposition où « tout est merveilleux et admirable. » Il visite le Louvre dont il apprécie notamment les peintures, voit la tour Eiffel, marche au bord de la Seine…

La capacité d’observation de ce si jeune homme, son étonnement, son enthousiasme, son énergie, sa perspicacité et surtout sa manière de raconter, tout est séduisant dans ce livre si bref et si fort, cent trente ans plus tard.