🔻 Les goĂ©lands de l’Arctique soumis aux polluants perfluorĂ©s vivent plus longtemps

Photo d'illustration ©-Wolfgang-Vogt-de-Pixabay

⏱ Lecture 2 mn. Une nouvelle Ă©tude montre de façon surprenante que l’exposition d’un goĂ©land de l’Arctique Ă  des polluants perfluorĂ©s est associĂ©e Ă  une survie accrue chez ces oiseaux marins. Les Substances Poly- et PerfluoroalkylĂ©es (PFAS), Ă©galement surnommĂ©es polluants perfluorĂ©s ou polluants Ă©ternels, regroupent plus de 4700 molĂ©cules chimiques synthĂ©tisĂ©es par l’homme et faisant partie de notre quotidien. Il a Ă©tĂ© montrĂ© depuis les annĂ©es 2000 que ces Ă©lĂ©ments contaminent les Ă©cosystĂšmes, y compris dans des zones Ă©loignĂ©es des activitĂ©s humaines. ExtrĂȘmement persistants, ces polluants gagnent par exemple les rĂ©gions Arctiques, oĂč ils s’accumulent dans le sang des oiseaux et mammifĂšres marins Ă  des concentrations parfois ahurissantes. Mais quels sont les effets de ces PFAS pour la faune polaire ? Avec le soutien de l’Institut Polaire Français (IPEV), des chercheurs du Centre d’Etudes Biologiques de ChizĂ© et leurs collĂšgues norvĂ©giens se sont intĂ©ressĂ©s aux tĂ©lomĂšres, sĂ©quences d’ADN rĂ©pĂ©titives situĂ©es Ă  l’extrĂ©mitĂ© […]


Oups... la suite est réservée aux abonnés...


➜ Je choisis la formule d'abonnement
adaptée à mon besoin
et profite aujourd'hui de 30 jours offerts
🔻 Formule Pro

➜ Je suis dĂ©jĂ  abonnĂ©-e ?