🔻 Spectacles de fauves ou dauphins : l’AssemblĂ©e reste au milieu du guĂ©

Photo d'illustration ©-Charles-Platiau-PLATIAU-pool-AFP-scaled

⏱ Lecture 3 mn. Entre dĂ©fenseurs du bien-ĂȘtre animal et tenants de “traditions”, l’AssemblĂ©e nationale n’a pu que commencer Ă  dĂ©battre jeudi soir de la fin progressive des spectacles d’animaux sauvages dans les cirques ambulants, des numĂ©ros de dauphins et de l’élevage de visons pour fourrure, sans aller jusqu’au vote. Il s’agit de concrĂ©tiser des annonces du gouvernement fin septembre. Mais les dix heures d’échanges sur un premier texte au menu dans l’hĂ©micycle jeudi, concernant l’IVG, n’ont laissĂ© que deux heures pour l’examen de la proposition de loi contre la maltraitance animale portĂ©e par le groupe EDS (Ecologie, DĂ©mocratie, SolidaritĂ©). L’auteur de ce texte soumis en premiĂšre lecture, l’ex-LREM CĂ©dric Villani (groupe EDS), avait dit son souhait d’acter “de rĂ©elles avancĂ©es” dans la soirĂ©e. Mais un seul article a pu ĂȘtre discutĂ©. “De la mĂȘme façon qu’à minuit le carrosse redevient citrouille, la proposition de loi disparaĂźtra” si le gouvernement ne […]


Oups... la suite est réservée aux abonnés...


➜ Je choisis la formule d'abonnement
adaptée à mon besoin
et profite aujourd'hui de 30 jours offerts
🔻 Formule Pro

➜ Je suis dĂ©jĂ  abonnĂ©-e ?