La biologie synthétique fait rêver et trembler les scientifiques

illustration©Bianca van Dijk de Pixabay

0
39
Bianca van Dijk de Pixabay
⏱ Lecture 2 mn. Dans Jurassic Park, des manipulations génétiques permettaient de ressusciter des dinosaures. Trente ans plus tard, la biologie de synthèse existe bien, non pour recréer des espèces disparues mais pour venir à bout d’espèces envahissantes. Le film de Steven Spielberg se déroulait sur une île imaginaire au large du Costa Rica. C’est précisément sur une île que pourrait avoir lieu la première expérience scientifique, peut-être au cours de la prochaine décennie, selon des experts et des militants réunis au congrès mondial de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) à Marseille (sud). 80% des îles partagent le même problème, les rats, qui ravagent de fragiles écosystèmes locaux et s’en prennent par exemple aux oeufs d’oiseaux. Depuis plus de 20 ans, l’organisation Island Conservation travaille à l’éradication d’espèces exotiques envahissantes, qui sont une des principales menaces pour la biodiversité, explique à l’AFP Royden Saah. Elle y est parvenue dans deux îles des Galapagos, Seymour Nord et l’îlot […]


Oups... la suite est réservée aux abonnés...


➜ Je choisis la formule d'abonnement
adaptée à mon besoin
et profite aujourd'hui de 30 jours offerts
🔻 Formule Pro or Formule Essentielle

➜ Je suis déjà abonné-e ?